Infiltration

IL est reconnu que l’eau, soit  liquide, vapeur ou solide est l’ennemie numéro un de la maison, même neuve.  L’expression : « vaut mieux prévenir que guérir » s’applique surtout à l’eau car il y a beaucoup que le propriétaire peut faire pour éviter que l’eau ne pénètre à l’intérieur de l’enveloppe du bâtiment causant des dommages souvent irréparables ou très coûteux. Nous vous offrons ci-après quelques informations et conseils dans le but de vous aider à bien gérer l’eau.

Le toit en pente : Lorsque vous remarquez que vos bardeaux d’asphalte sont gondolés, brisés, fendillés ou même manquants, il y a un risque d’infiltration et c’est fort possible que votre toit doive être remplacé par un couvreur licencié.  Cependant, les endroits les plus sujets aux infiltrations sur un toit sont autour des émergences, telles que les cheminées, les aérateurs, les lanterneaux, les évents de plomberie et les mats électriques.  Ce sont les solins qui empêchent l’infiltration s’ils sont posés selon les règles de l’art et ce sont aussi les solins qui laisseront entrer l’eau s’ils ne sont pas posés correctement ou s’ils sont endommagés ou corrodés.  En général, ils sont en tôle galvanisée dans les endroits vulnérables autour des émergences et là où il y a un changement de direction, ce qui crée une vallée ou une arête, ou un changement de revêtement. Si vous voyez un endroit suspect, vous pouvez appliquer un scellant pour toiture comme mesure temporaire en attendant une inspection par un professionnel.

Le toit plat : Le geste le plus simple et important est, idéalement, de vous assurer à chaque automne que le drain de la toiture est fonctionnel.  Il devrait comporter un grillage qui a pour but d’empêcher des objets de bloquer le drain tout en laissant évacuer l’eau.  Si des branches, des feuilles ou autres objets s’accumulent autour du drain, l’eau ne s’évacuera pas bien et finira par endommager le toit par le gel ou en s’infiltrant à l’intérieur du bâtiment.

Les gouttières :   Leur fonction consiste à protéger l’enveloppe du bâtiment de l’infiltration tout en empêchant l’eau du toit de se retrouver vers la fondation. Nous rencontrons fréquemment l’anomalie de la descente des gouttières qui se déverse au pied de la fondation;  l’eau descend jusqu’à la semelle tout en entrant dans les pores du béton, ce qui augmente l’humidité au  sous-sol. Cette eau peut aussi  s’infiltrer à l’intérieur du bâtiment s’il y a des fissures même si la fissure est invisible.  La solution serait  d’installer une rallonge d’au moins 6 pieds sur les descentes et de vous assurer que votre terrain est en pente positive, c.-à-d. qu’elle éloigne l’eau de la fondation.

Commentaires Facebook
FacebookTwitterGoogle+Partager